Recherche
 
   Ma passion: La création de sites web.

:   
   Mon savoir faire: Une bonne connaissance
des logiciels du web, des langages de programmation,
des logiciels d'images et d'animations...
  
   Mes atouts: Averti sur les dernières technologies
 du web, ma capacité à analyser
les besoins, le sens du détail...
  
Ressources internet

Trouvés sur le web des petits scripts et astuces sympathiques à partager!

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
NKHT
Recopier le code :
1 Abonné
Mes CMS favoris!
Recherche
Recherche
Nouvelles des Amis - Nuit debout Ganges

Nuit debout Ganges Le Vigan sud cevennes nord Montpellier gard herault


le mouvement citoyen entre Le Vigan Ganges Saint Hippolyte du fort St bauzille de Putois et Saint Martin de Londres Marché debout!


informations et points de vue sur les migrants CAO de ST BO - par Bob le 31/10/2016 20:50  Voir?

suite à un mail de mobilisation pour une manif pour barrer la route aux racistes :

attention aux appels non signés non concertés qui risquent de diviser les personnes mobilisées pour les migrants et alimenter la guérilla que mène l'extrême droite à peu de frais sur la misère des migrants qui n'en demandent pas tant

Ton message est incompréhensible si on ne sait pas qu'une manifestation hostile au CAO de StBauzille est prévue à 17h à l'appel "des mamans de st bo", via le site de la ligue du midi...

Les avis sont partagés mais je pense comme toi qu'il ne faut pas laisser la rue aux racistes et à ceux qui instrumentalisent la peur et les préjugés.  

Voici comment Agnès proposait de se comporter : il me semble qu'une présence digne et calme, voire silencieuse (avec des messages écrits sur des pancartes, par exemple), des personnes soutenant l'accueil des migrants serait vraiment une bonne chose. 

Mais cela suppose d'être d'accord sur ce principe de ne pas répondre aux provocations des fachos par de la violence. Cela ne servirait la cause de personne. 
Cela suppose aussi d'être suffisamment nombreux pour venir et démontrer la force de notre présence. 

Il est primordial de montrer qu'agression et violence ne viennent que d'un coté, car toute la population de st bo n'est pas facho mais les agissements du préfet et du maire les ont mis dans une disposition d'esprit négative qu'il nous faut faire basculer en faveur du CAO.  

Hier,je me suis fait reprocher d'utiliser les listes NuitDebout pour l'information sur les migrants.  C'est vrai que ce n'est pas légitime, les NuitDebout étant suspendues.  Mais ce qui se joue à Saint Bauzille (volonté des habitants et/ou décisions municipales) est au coeur des sujets débattus dans nos agoras.  Il s'agit d'établir un dialogue dans la population pour faire émerger une décision collective, si possible humaniste et solidaire, tant vis à vis des migrants que des autres catégories sociales de la commune (qui tienne compte de l'avis de tous, dialogue).  C'est un écho très fort aux deux jours de réflexion qui se sont déroulés à ND de Londres à partir du témoignage de Saillans.

Je serai favorable à ce qu'une nuitdebout se tienne à saint bo, avec notre façon de faire tourner la parole et de s'écouter, pas une suite de tribunes et des questions filtrées au milieu des menaces comme le jeudi soir.

A 14h, il y a une réunion des bénévoles du CAO pour faire le point : je pense qu'une proposition du style d'Agnès sera débattue et j'espère adoptée donc rdv à partir de 16h.  Mais si ce n'était pas le cas, il serait souhaitable d'en tenir compte et de ne pas manifester devant le CAO (éviter que les migrants soient les boucs-émissaires de conflits politiques).

Tout le reste de la ville est espace public et la rue est à nous !

Solidairement et en toute amitié

réponse d'un participant aux ND :

cette approche est un bon début à un discours plus démocratique, neutre et citoyenne d'une nuitdebout...... les approches militantisme et politique vont toujours vers des conflits. Ne pas être pour ou contre c'est la clef du mieux vivre ensemble. Acceptons les faits que nos dirigeants nous imposent les migrants comme autre chose d'ailleurs dans une région socialement pauvre et isolée, plutôt qu'à neuilly sur seine ou en région parisienne, adaptons nous

Mettez vous une fois à la place des migrants qui n'ont rien demandés juste l'espoir d'aller aux royaumes unis, et qui voient des conflits entre les gens d'un même pays s'affronter à cause d'eux, franchement cela fait flipper, à leurs place je ne voudrait pas rester j'aurais l'impression de revivre ce qui se passe dans leurs pays d'origines

Surtout qu'ils sont en transition avec une épée de Damoclès sur la tête, ils ne veulent certainement pas être sur le devant de la scène.......

De faire un comité d’accueil est aussi fautif , que de vouloir les jeter dehors, c'est de mettre de l'huile sur le feu,  et si on les laissent se poser et voir ce qui se passe.........., 

De toute façon si les contres sont seuls à manifester sans contre partie ils vont s'éteindre d'eux même, ils n'auront personnes à qui s'attaquer, les autorités de l'état s'occuperont d'eux 

Pourquoi ne faisons nous pas un comité d’accueil avec banderoles et défilé pour tous les arrivants dans une commune plutôt de le faire qu'à une seule catégorie d'habitants qui sont médiatisés........

Ne croyez vous pas que de réunir nos force pour défendre nos droits sociaux , le pleine emploi et les oppressions de l'état ne seraient ils pas plus judicieux ..... et peut être  qu'à la finale les migrants pourront en profiter et se sentiront bien chez nous.........

A méditer

... / ... Lire la suite

(31/10/2016 20:50)

Motion de l'Assemblée des NuitDebout Cévennes Sud - par Bob le 17/06/2016 00:42  Voir?

Les participants à l'Assemblée Populaire des Nuits Debout Sud Cévennes (Aumessas, Brissac devenue Villages Debout, Ganges, Le Vigan), réunis à Ganges ce samedi 11 juin déclarent :

Leur soutien à toutes les grèves en cours conte la loi El Khomri et son monde.

Leur indignation face à la répression policière et judiciaire du mouvement social qui tente de faire entendre le point du vue d'une majorité de la population. L'Assemblée Populaire dénonce en particulier le niveau de violence policière qui n'a rien d'un dérapage, mais bien d'une volonté gouvernementale (avec le recours au 49.3) d’enterrer par le mépris et la violence toute contestation.

L'Assemblée Populaire renouvelle son soutien résolu à toutes celles et tous ceux qui luttent. Elle demande la fin des violences policières et des poursuites judiciaires.

... / ... Lire la suite

(17/06/2016 00:42)

tract d'Appel au peuple - par Bob le 24/05/2016 22:32  Voir?

APPEL AU PEUPLE

Mobilisons nous pour le retrait de la loi travail El Khomri.

Après les discussions parlementaires étouffées par le 49-3, c'est au tour du Sénat.

Cette loi ne répond en aucun cas aux problèmes du chômage, de la qualification des jeunes, de la stabilité des emplois. Elle sert au mieux les besoins des directions d’entreprises pour satisfaire leur avidité de profits et celle des actionnaires.

Le gouvernement ne nous entend pas

Contraints et forcés, nous appelons aux blocages

afin que la pression sociale change de camp…

Non à la loi El Khomri et à son monde

Pays Viganais CGT- FSU- FCPE- Nuit debout

http://nuitdebout.languedoc-cevennes.info

... / ... Lire la suite

(24/05/2016 22:32)

(19/05/2016 19:01)

(19/05/2016 19:00)

(19/05/2016 18:59)

présentation Ganges Actualités - par Bob le 19/05/2016 18:55  Voir?

Compte-rendu de la ND du 18 juin

La ND de Ganges du 18 juin tenait dans les doigts d'une main et pourtant nous n'étions pas tous d'accord, comme quoi nous étions représentatifs !  Un bilan de l'AP du samedi précédent est fait : manque d'attention pour les nouveaux, perte de fréquentation, information défaillante,...L'affaiblissement vient -il d'une dispersion des pistes, de trop parler/actions, d'un manque de référents stables ?. L'éparpillement peut nous affaiblir, surtout si nous ne nous donnons pas les moyens d'aller au bout des projets, mais il n'est pas envisageable de se fixer un objectif principal prioritaire sans changer la nature des ND : notre objectif reste de changer la société, dans toutes ses  dimensions, pour plus de bien être, pas de prendre le pouvoir. 

Pas mal discuté environnement avec Terre Debout, arrachage des arbres (St-Bau, devant l'école à Ganges).  Constat de graves atteintes à l'environnement. Lit de l'Hérault pollué, etc.  Marcel se propose comme référent pour Terre Debout quand Agnès est absente car il y a urgence, même si souvent on peut nous reprocher de réinventer la poudre !  ou de se greffer sur des démarches existantes ou en cours de création.  Exemple : idée de fabriquer des composteurs à partir de tambours de machine à laver, sur le principe de la photo jointe (sam2360)

Il faudrait plus s'occuper des affaires publiques, établir des projets autonomes, selon les besoins exprimés par la population.  A nouveau, nécessité de faire un démarchage auprès des gens 

Philippe nous fait un point sur les démarches faites sur les droits sociaux (CAF, Sécu, CMU) : il a rdv lundi.  La pétition/ arrêt permanence CAF a été signée par des personnes qui habituellement ne s'expriment pas, ce qui est positif !

Pour la monnaie locale, la réu de samedi dernier n'a pas permis de trancher sur graine ou pas et nous sommes toujours en question sur le sujet.

Une réunion pour mettre en place le seldeschataigniers sur Ganges aura lieu mardi 28 à la biocoop (affiche jointe) de 17h30 à 19h30 (+présence sur le marché du vigan le samedi matin)

Jeudi soir, au bar du Siècle à 19h à Ganges, information par la revue La Bogue sur l'entreprise Eon et l'exploitation des forêts.

Dossier de Reporterre du 14 juin avec Gaëlle  sur le rapprochement manifestants-police.

Pour ceux qui s'intéressent aux migrants : pique nique convivial le samedi 9 juillet midi parc des châtaigniers au Vigan

Et bien sûr, les rendez-vous contre la loi El Khomri les 23 et 28 juin (Le Vigan pour le 28, Montpellier, Nîmes).

Plus ce mercredi 22 à la Grande Motte pour souhaiter bienvenue à M. Gattaz (17h palais des congrès)

Prochaine ND Ganges : à partir de 18h, parc des olivettes.

Rencontre du groupe Terre debout

Les envies :

Des arbres fruitiers plantés par ci par là. Pas seulement du décoratif !

Des espaces de plantes comestibles partagées.

Créer des jardins thérapeutiques, des jardins pour les personnes âgées.

Partager des graines, des plants, des savoir-faire, du temps ensemble !

Quelques remarques :

-Ne pas se lancer sans informer, sensibiliser. L’école est un bon médiateur pour les enfants. A condition que les enseignants se sentent motivés….

-Se pose la question de l’investissement pour les cultures… cela demande de l’énergie et du temps !

Il existe différentes organisations pour les jardins partagés, avec ou non la présence d’un jardinier payé pour assumer la base du travail. Les adhérents viennent en fonction de leurs possibilités. Avec un minimum de présence tout de même.

Et dans une expérience de jardin partagé, il est important que chacun ne remette pas en cause ce qui a été créé auparavant.

-Important de se rapprocher de ce qui existe déjà ! Le jardin partagé de l’Association Sésame. Le jardin partagé des Olivettes.

-Sans doute c’est différent d’envisager ces projets dans une zone rurale que dans un milieu urbain… donc à creuser.

-Dans la première tentative de promouvoir des plantes comestibles partagées dans Ganges, il y a eu pas mal d’erreurs : en particulier, il faut motiver les gens pour semer et planter eux-mêmes. Cela ne fonctionne pas si on débute cela à la place des gens. L’initiative doit venir de chacun à la base.

-se pose avec le « jardinage » la question de la propriété privée, de l’espace public, de l’espace partagé, de la relation à l’autre… (problème du vandalisme des petites plantations comestibles existant déjà dans les rues de Ganges.)

Les propositions :

  • Prise de contact avec les jardins existants. A Ganges et dans d’autres villages proches.

  • Sensibiliser les gens aux incroyables comestibles de plusieurs façons possibles:

-Créer des prospectus avec des arguments clairs sur l’intérêt des plantes comestibles en ville : 

Embellir – Créer du partage et de la solidarité - Recréer du lien - Protéger les enfants en diminuant les pesticides et herbicides mis dans les espaces urbains - Réinvestir l'espace commun.

-installer un stand d'information au marché avec distribution de ces prospectus.

-Faire circuler des "porteurs de paroles" avec un panneau du genre "remplacer les fleurs par des plantes comestibles partout dan sua ville, qu'est-ce que vous en pensez" afin de créer du dialogue et du questionnement chez les gens.

- Contacter l'association Teuf teuf, et l'équipe de théâtre interactif "salaud de pauvre".

- Sensibiliser le conseil municipal pour que la question des espaces cultivés libres fasse partie de la réflexion pour le réaménagement du centre de Ganges.

  • mettre en place des ateliers de fabrication de pots de plantes à suspendre dans la ville sur un lieu publique, une fois par mois par exemple.

avec des matériaux de récup/terre/graines/fil de fer/matos de déco, pour que chacun reparte et l'accroche à son balcon, devant chez soi, etc....

  • mettre en place une journée d'échange de graines/plants/savoir-faire dans un espace publique de particulier à particulier.

  • Organiser par rue des plantations comestibles. Utopie… à suivre.

... / ... Lire la suite

(19/05/2016 18:55)

présentation Le Vigan Actualités - par Bob le 19/05/2016 18:54  Voir?

Bref point sur la brève rencontre ND au Vigan vendredi 17 juin.

Le temps que les personnes présentes sur les quais remontent au parc et que celles qui attendaient devant la mairie pour un concert de casseroles nous rejoignent, la pluie nous est tombée dessus et nous a dispersé... dans deux bars différents !

Au café de l'Avenir (chacun son ivresse) nous avons parlé 

- SEL (en tant qu'outil anti-communautarisme et anti-crise) : présence tous les samedis matin sur le marché du Vigan, réu d'info et d'inscription à Ganges le 28 juin (affiche jointe) Prévenez vos amiEs ! 

- solidarités diverses : terrains d'accueil pour les gens du voyage, migrants (un pique-nique le samedi 9 juillet à midi est prévu dans le parc des châtaigniers avec les réfugiés)

- interrogation sur l'absence de protestation contre les guerres et leurs vecteurs (ventes d'armes en particulier) alors que c'est un enjeu majeur dans la situation internationale en particulier au Moyen Orient.  Depuis, j'ai vu que dans le même temps un rassemblement avait lieu sur le Larzac/légion.

J'ajoute à ce cr l'info de l'ouverture d'une maison commune à Florac : l'ancien Tribunal ferait, aux dires de certains, une belle réplique à cette initiative intéressante.  Pensons y pour le prochain rdv !

Rien de prévu localement pour la manif du 23 contre loi l Khomri, mais pour le mardi 28, un rassemblement à 10h devant la mairie du Vigan et covoiturage pour Nîmes à 13h (avec une présence le samedi matin au marché pour tracter)

... / ... Lire la suite

(19/05/2016 18:54)

(19/05/2016 18:53)

nuit debout et la ruralité - par Bob le 19/05/2016 16:38  Voir?

Dans les villes moyennes et les villages la mobilisation aussi bat son plein, pour avoir les infos concernant les nuits debout des communes rurales c'est ici !!

... / ... Lire la suite

(19/05/2016 16:38)

Prochaine Nuit Debout Ganges - par Bob le 18/05/2016 23:29  Voir?

Pour sa prochaine Nuit Debout, Ganges diffuse une affichette, que l'on peut récupérer au bar Le Siècle (au fond de la salle à gauche, tableau d'affichage)

NUIT DEBOUT

GANGES

Samedi 21 Mai 18h devant la médiathèque

Venez nombreux participer

Assemblée Générale

diverses commissions

Ne laissons pas autrui taire ce que l'on n'a pas dit

Rencontre conviviale (fallait pas)

Apportez textes et illustrations

Nuit Debout Ganges

NuitDebout PicSaint Loup Sud Cévennes

Créez la nuit debout de votre commune !

http://nuitdebout.languedoc-cevennes.info

tweeter facebook wiki nuitdebout.fr

... / ... Lire la suite

(18/05/2016 23:29)

(17/05/2016 14:16)

présentation Aumessas - par Bob le 17/05/2016 14:15  Voir?

le village d'Aumessas organise chaque vendredi une réunion nuit debout, à la Gare, à partir de 17h30

... / ... Lire la suite

(17/05/2016 14:15)

Compte-rendu de la Nuit Debout de Ganges le 14 mai 2016 - par Bob le 16/05/2016 20:54  Voir?

Compte rendu AG des AG « Nuit Debout »

(Aumessas, Le Vigan, Brissac, Ganges)

14 mai 2016 à Ganges

L'AG débute à 19h00

60 personnes environ

Présentation des différentes « nuit Debout » Pic St Loup/Sud Cévennes.

Aumessas : création du mouvement « Nuit Debout » fin mars à l'initiative d'un groupe d'habitants. Rapidement, dès la 1ère AG, création de plusieurs commissions : Action / Communication / Organisation.

Aumessas émet l'idée de faire quelque chose de plus festif pour attirer du monde. Réel désir d'ouverture et volonté de s'impliquer dans les autres AG.

Brissac : même processus que pour Aumessas. La 1ère AG (24 mars) est organisée par quelques habitants de Notre Dame de Londres.

Le Vigan : Une personne déclare que des passerelles entre « Nuit Debout » et syndicats commencent à se mettre en place.

Ganges : 1er appel lancé au marché mais le mouvement est difficile à prendre malgré le fait que de nombreuses personnes ont envie de faire des choses. On souligne qu'il faut juste se coordonner ce qui implique un minimum d'organisation.

Rappel des origines de « Nuit Debout » et du concept :

-débute le 31 mars à l'issue de la manifestation contre la loi travail à l'appel de François Ruffin (journal alternatif Fakir).

-« Nuit Debout »= mélange de personnes

= création de liens

= convergences des luttes

Rappel de la gestuelle utilisée dans les « Nuit Debout » (inspirée du mouvement des indignés en Espagne) et du fonctionnement des AG :

-on se manifeste avec des gestes pour éviter le brouhahas et respecter la parole de chacun.

-temps de prise de parole limitée à 2/3 minutes pour que chacun puisse s'exprimer.

-à l'issue de chaque AG, les propositions émises par l'assemblée sont soumises au vote avec 4 possibilités : (ne prend pas part au vote / s'abstient / pour / contre). En général la proposition est adoptée à la majorité des 2/3 (4/5 à Paris).

Point technique sur la loi El Khomri :

-Malgré le passage en force du gouvernement par l'utilisation du 49.3 et l'adoption de la loi travail en 1ère lecture, il est rappelé qu'il existe encore des moyens d'opposition et que le processus n'est pas terminé : passage de la loi au Sénat où il y aura obligatoirement discussion et vote (amendement ou rejet), puis repassage à l'assemblée nationale où on peut envisager qu'une motion de censure soit votée.

Le processus est long mais la loi peut très bien être abandonnée.

- Le mouvement « Nuit Debout » propose de signer une motion de censure en ligne.

Parole libre : plusieurs points sont abordés et quelques propositions sont émises et seront soumises au vote en fin d'AG.

*14 mai, au marché du Vigan, organisation d'une « manif de bourges » : un groupe de personnes « déguisées » en bourgeois manifestent avec des slogans pro-capitalistes. L'événement est diversement apprécié et compris par les gens.

*un membre de « Fablab » (atelier communautaire) présente son association. Le principe ?

Mettre à disposition des associations des outils (bricolage, jardinage, informatique, …) pour les aider. Un appel est lancé pour récupérer des outils.

*présentation du collectif « accueillir à Valleraugue » au sujet de l'accueil d'une famille albanaise en difficulté, sur le point d'être expulsée.

*idée de multiplier les comités de base dans chaque commune pour s'opposer au pouvoir.

Propositions :

  1. Enregistrer les débats des AG et les proposer en podcast sur internet. Une personne se propose d'apporter une aide technique.

  2. Mettre en place un cahier de doléance afin de recueillir par écrit (de manière anonyme) ce que nous voulons ou ne voulons pas afin de laisser une trace.

  3. Rassembler les différentes « Nuit Debout » autour du sujet de la monnaie locale. L'idée est de créer un pôle assez fort dans le secteur Pic St Loup/Sud Cévennes. Il est rappelé qu'il existe déjà une commission « monnaie locale » à « Nuit Debout » Brissac et qu'il y a déjà eu prise de contact avec une personne de « La Graine » à Montpellier.

  4. Une commission « terre debout » (jardins partagés, incroyables comestibles, notion de propriété, environnement) existe déjà à « Nuit Debout » Brissac. Un appel est lancé pour se réunir avec les autres « Nuit Debout » du secteur et de lancer des actions.

Saint Hippolyte du Fort a déjà mis en œuvre des plantations dans les espaces publics. Proposition de prendre rendez-vous avec eux pour travailler sur le bio (cantine, maisons de retraites...).

  1. Boycotter les supermarchés et consommer local. Les avis divergent à ce sujet. Difficulté pour les personnes qui ont de faibles revenus d'éviter les grandes surfaces qui sont plus attractives au niveau du prix.

    -l'idée de ne pas consommer pendant une semaine ou d'un jour sans consommation est proposé : Noël ?

    - »Nuit Debout » Aumessas a déjà réfléchi à une idée d'action dans les supermarchés.

    -afin de limiter les déchets : idée de retirer les aliments de leurs emballages d'origine et de laisser ces derniers à la caisse. Il est rappelé que certaines enseignes ont déjà mis en place des actions pour éviter le suremballage.

    -rencontrer les directeurs de supermarchés pour leur demander de plus mettre en rayon les jouets de Noël dès la Toussaint.

  1. Organiser une « gratiferia » (foire gratuite) à Ganges pour donner des jouets. Une manière aussi de limiter la consommation dans les supermarchés.

Sujet sensible : La police

Une personne de la commission « popularisation » de « Nuit Debout » Brissac annonce la rédaction d'un communiqué de presse écrit conjointement avec Alexandre Langlois (secrétaire générale CGT Police). Idée : faire converger les forces de l'ordre avec les mouvements « Nuit Debout », de rassembler plutôt que de diviser.

Réactions vives, sujet très sensible, beaucoup de divergences à ce sujet.

La question du déséquilibre des forces est évoquée.

*Certains pensent que la violence est inévitable à partir du moment où dès qu'il y a contestation il y a répression et qu'il faut soutenir la non violence active.

*Certains pensent qu'on instrumentalise les « casseurs » (médias) et que c'est « une façon de dissimuler la violence symbolique des précaires », que les CRS sont le bras armé du politique, qu'ils agissent sur ordre et qu'il est impossible de pacifier avec les forces de l'ordre.

*Certains pensent qu'il faut faire un premier pas vers les forces de l'ordre pour apaiser les tensions. Que c'est nécessaire pour éviter que la violence ne monte encore d'un cran. Qu'il faut se rassembler au lieu de se diviser.

Il est signalé que jeudi 12 mai, lors de la manifestation contre la loi travail à Paris, des CRS ont posé leur casque, baisser leur bouclier pour discuter avec les manifestants.

*Certains pensent qu'il y a peut-être une brèche et qu'il faudrait y pénétrer.

Une personne évoque le livre de Mathieu Rigouste qui a travaillé sur les violences policières.

Le sujet est trop sensible : après un vote, il est décider de ne pas lire le communiqué de presse et de le proposer par mail afin que chacun prenne le temps de la réflexion.

Le vote.

Certains ne sont pas d'accord avec le système de vote adopté dans les « Nuit Debout ».

Un membre de l'association « Sésame » déclare qu'ils expérimentent un autre mode de vote :

-le consensus ? Difficile

-le dissensus ? Principe : quelqu'un fait une proposition, on demande qui est contre. Selon l'argument, ou on abandonne l'idée, ou on continue. L'idée est de faire évoluer l'idée pour qu'elle devienne collective. Idée d'accepter une idée qui n'est pas la sienne mais qui peut fonctionner.

La question est à réfléchir.

L'idée de création d'une commission « démocratie » a été évoquée afin de réfléchir à un autre système où il n'y a pas d'exclusion des minorités.

Les moyens de communication

Certains ne sont pas d'accord avec les moyens de communication utilisés (facebook, twitter). Evocation de « radio debout » et « tv debout » à Paris.

Il est rappelé qu'il existe : -nuitdeboutmontpellier.org, site créé par le mouvement « Nuit Debout » Montpellier qui propose de nous héberger. Cela sera possible prochainement.

-https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Accueil qui permet à chaque « Nuit Debout » d'inscrire ses comptes rendus, d'informer sur les événements à venir.

Rappel des différentes manifestations et rendez-vous à venir :

-lundi 16 mai à partir de 22h00, grève des routiers

-mardi 17 mai, les cheminots de Montparnasse avec l'idée de reconduction 2 fois/semaine

les raffineries

grève nationale à l'appel de 7 syndicats

-mercredi 18 mai, manifestation des forces de l'ordre

-jeudi 19 mai, grève générale à l'appel de 7 syndicats

-mercredi 18 mai (de 18h30 à 21h30), dans le parc de Brissac ou dans une salle si intempéries : atelier de « désobéissance civile » proposé gratuitement par le collectif « les désobéissants ».

-jeudi 19 mai (de 10hà 13h00) : poursuite de l'atelier avec en + une action dans l'après midi si c'est possible.

Les propositions soumises au vote

pour le mouvement « Nuit Debout » Ganges.

  1. enregistrement des débats et podcast : à rediscuter

  2. cahiers de doléances : adopté

Il est aussi adopté de mettre en place une commission « communication » qui regrouperait les points 1) et 2).

  1. Création d'une commission « action » : adopté

  2. Création d'une commission « consommation » : adopté

pour l'AG des AG.

  1. Commission intergroupe « organisation » des AG des AG qui auront lieu une fois/mois : adopté.

  2. Commission intergroupe « monnaie locale » : adopté

  3. Commission intergroupe « terre debout » : adopté.

  4. Turn-over des lieux de rassemblement des prochaines AG des AG : sera discuté dans la commission intergroupe « organisation ».

  5. Décision de la prochaine AG des AG : Samedi 11 juin, 18h00, à Ganges (devant la médiathèque) : adopté.

La date de la prochaine AG de « Nuit Debout » Ganges  aura lieu le 21 mai, à 18h00.

21h45 : fin de L'AG des AG.

Pour avoir les infos :

-nuitdeboutmontpellier.org

-nuitdebout.languedoc-cevennes.info

-radio Escapades

-wiki debout

-facebook

-twitter

-mail : vous pouvez vous inscrire sur ce site pour avoir des nouvelles

... / ... Lire la suite

(16/05/2016 20:54)

Manifestation au Vigan jeudi 19 mai - par Bob le 15/05/2016 15:12  Voir?

LOI TRAVAIL imposée par l'article 49-3 de la constitution,

UNE VERITABLE AGRESSION A LA DEMOCRATIE !

PLUS QUE JAMAIS

EXIGEONS LE RETRAIT !

Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es d’emploi, les retraité-es sont mobilisés pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que depuis 2 mois les manifestations se succèdent contre cette loi nocive qui détruit les conquis obtenus depuis plus de 150 ans, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant l’article 49-3 de la constitution.

L’utilisation du 49-3 pour faire adopter une loi rejetée par plus de 70% de la population est inadmissible, une véritable honte !
Les salariés sont méprisés, les citoyens bafoués et leurs représentants ignorés.


 

VOICI LA REPONSE DU PEUPLE FRANCAIS :

grèves et manifestations dans le Gard

Mardi 17 mai - 14 heures devant la préfecture à Nîmes.

Jeudi 19 mai – 10h00 Mairie du Vigan

14 heures devant les jardins de la fontaine à Nîmes.

(covoiturage 12h30 intercommunalité )

ON NE LACHE RIEN

CGT – FO – FSU – SOLIDAIRES – FCPE pays viganais

... / ... Lire la suite

(15/05/2016 15:12)

Vidéos - par Bob le 05/05/2016 13:40  Voir?

... / ... Lire la suite

(05/05/2016 13:40)

Etude de la loi travail par des universitaires grenobleois - par Bob le 23/04/2016 02:25  Voir?

Des universitaires grenoblois ont réalisé une étude du projet de loi El Khomri pour évaluer son impact sur l'emploi, en particulier des jeunes.

Vous pouvez retrouver cette étude (17 pages) sur leur site : http://interasso.fr/contribution-sur-la-loi-de-travail/

Voici la réponse et les questions adressées à leur président : 

Cher Monsieur,

j'ai lu avec grand intérêt l'étude que vous avez faite sur les aspects de la loi travail qui impacteront les créations d'emploi pour la jeunesse.  Nous manquons en effet de documents élaborés qui analysent en experts ce texte.  Félicitations.

Je ne suis pas spécialiste en économie, mais je suis arrivé à suivre votre démonstration et j'en tire la même conclusion que vous : rien n'indique avec certitude que cette loi sera créatrice d'emploi, ni le contraire.  L'économie n'est pas une science exacte : ainsi on a longtemps prétendu que le coût prohibitif du pétrole plombait nos entreprises...  Le prix du baril (surtout en euro constant) est ridiculement bas : où vont les bénéfices ?  

Dans votre formule initiale, vous vous êtes uniquement intéressés à la variable travail (nb d'emplois, salaires, productivité) en oubliant la fin de la formule R.K(coût du capital).  S'il y a un malaise aujourd'hui avec ce projet de loi, c'est en grande partie à cause de cet "oubli" : depuis des décennies l'équilibre entre revenus du travail et du capital a sans cesse évolué dans le sens des financiers, actionnaires etc. Et rien n'est fait pour rééquilibrer la balance, qui créerait pourtant beaucoup d'emplois et de pouvoir d'achat (donc de consommation, ce qui n'est pas négligeable dans le système économique actuel, même si on peut s'interroger sur l'avenir d'une expansion sans fin...).

Enfin, le code du travail n'est pas un manuel d'économie mais de "savoir vivre" régulant les relations employeurs-syndicats-salariés, c'est-à-dire qui tient compte des rapports de classes, qui temporise le pouvoir discrétionnaire du patron par des droits pour les travailleurs ET leurs représentants, et cette loi tend à affaiblir le rôle des syndicats, pourtant déjà à bout de souffle.  Cette loi prétend contribuer à mettre à égalité l'employeur et l'employé, ce qui est une mauvaise plaisanterie.

La défense des travailleurs y est tellement négligée que l'article 6 du préambule au code du travail donne au salarié "le droit de manifester ses convictions, y compris religieuses" : préférer livrer les travailleurs précarisés aux bons soins des prêcheurs d'un au-delà paradisiaque plutôt qu'à des syndicalistes les encourageant à exiger une vie décente, serait déjà une raison suffisante pour rejeter ce texte.

Je comprend la position raisonnée de votre analyse, mais elle ne couvre qu'un tout petit aspect de ce projet, qui est rejeté pour sa tendance générale à précariser la population, en particulier, comme vous l'avez très bien souligné, ceux qui sont les moins formés.  Il est d'autant plus important que les personnes compétentes comme vous nous aident à y voir clair.

Cordialement

Bob de Ganges

 Réagissez sur le Forum en cliquant ici!

... / ... Lire la suite

(23/04/2016 02:25)

(19/04/2016 13:02)

Nuit debout - par Bob le 19/04/2016 12:56  Voir?

Après un timide premier rendez-vous sur le marché de Ganges (34), 
deux nouvelles rencontres #NuitDebout sont prévues cette semaine :

- jeudi 21 avril sur les Quais à partir de 18h, au Vigan (30).
Prévoir panneaux, textes, chansons, dessins, etc pour animer la soirée.
Apporter de quoi se restaurer et partager.
Ceux qui le souhaitent pourront assister à la projection à 20h30 du film 
"merci patron" organisée par le PG et programmée de longue date.
Cette première assemblée, en toute indépendance, décidera des suites à 
donner à la présente initiative.
Philosophes (philo : qui aime pas qui haine) Intellectuels, Poètes, 
Artistes, Résistants, Paresseux, Laborieux, tous les gens sincèrement en 
colère sont les bienvenus.

- vendredi 22 avril, à Ganges, seconde rencontre sur le marché à partir 
de 10h.
Le milieu du marché n'étant pas très propice à des prises de parole 
construites, il faudrait peut-être proposer un autre lieu, moins passant 
mais accessible et visible.
Vendredi dernier, il a été question de transports, loi travail, 
éducation, avenir politique de notre pays, etc, mais rien n'a été 
formalisé. Un tableau d'information est en place à la bibliothèque 
ouverte dans l'arrière salle du bar "Le Siècle".
Hollande a clairement exprimé son ambition : faire passer la loi 
travail, alors que même Gattaz déclare qu'il y est de moins en moins 
favorable !


Le 28 avril, une grande mobilisation se prépare (des cars sont 
prévus depuis le Vigan, où une manifestation aura lieu le matin): Ne 
lâchons rien, le retrait de cette loi est une étape incontournable de 
l'actuelle mobilisation. Pour la convergence des luttes, il est 
nécessaire que toutes les "bonnes volontés" se rassemblent, fassent 
tomber les barrières organisationnelles et les arrières-pensées de 
boutiques politiques pour trouver le plus grand multiplicateur commun de 
nos revendications et aspirations. Nous n'acceptons pas plus longtemps 
que la population soit sacrifiée sur l'autel des finances !

Réagissez sur le Forum en cliquant ici!

... / ... Lire la suite

(19/04/2016 12:56)

Dernière mise à jour : 14/12/2017 05:47